Sans Collier ASBL, refuge pour animaux Home


1 CONNECTÉS
2160505 VISITES TOTALES
NOUS CONTACTER
NOUS SOUTENIR

  Réinsertion sociale grâce au travail de terrain


Sans Collier collabore régulièrement avec de nombreuses asbl qui ont pour missions l'aide et la réinsertion de personnes en difficultés

L'asbl Sans Collier accueille chaque année une dizaine de personnes en réinsertion au sein de son refuge. Nous leur offrons la possibilité de se relever grâce au contact bénéfique des animaux, tout en étant intégré dans un cadre de travail stable.

Nous travaillons avec plusieurs partenaires, comme des services d'aide à la jeunesse (SAS, la Chaloupe) ou des services d'insertion socio-professionelle.



  Les peines alternatives de travail


Sans Collier collabore depuis plusieurs années avec les services encadrant l’exécution des sanctions (travail d’intérêt général, peine de travail autonome). Ici aussi, le contact avec l'animal et le cadre de travail du refuge encourage une réinsertion rapide.



  Participation à la formation des étudiants


Sans Collier accueille chaque année plusieurs dizaines d'aspirants vétérinaires et d'aspirants assistants vétérinaires dans le cadre des stages pratiques.

Par ailleurs, un ou deux chiens participent, une journée par semaine, à des cours dans l'enseignement secondaire, option « assistant en soins vétérinaires » . Ils sont alors au contact de plusieurs élèves et d'un vétérinaire afin de vérifier leur état de santé général, profitant par la même occasion d'un petit toilettage.

Outre le fait que Sans Collier participe de la sorte à la formation des futurs assistants vétérinaires et vétérinaires, ceux-ci sont également sensibilisés à la cause animale, tandis que les chiens du refuge profitent de quelques heures d'attention.



  Réinsertion des jeunes


Réalisé sous l'impulsion d'un éducateur canin, cette collaboration consiste en des ateliers d'éducation et de socialisation de chiens du refuge par des jeunes placés en IPPJ (Institutions publiques de protection de la jeunesse).

Chaque semaine, deux de nos pensionnaires quittent donc le refuge pour une après-midi de travail. Deux jeunes, volontaires et encadrés par plusieurs spécialistes, se chargent de (par)faire l'éducation de base de l'animal et de l'évaluer.

Il s'agit d'un partenariat très bénéfique pour tous : les chiens sortent du refuge et passent une après-midi de détente, le refuge dispose d'informations plus détaillées sur les animaux et les jeunes ont l'opportunité de participer à un projet concret et valorisant.